Nous restons ouverts pendant le confinement
Une question ? 02 99 94 59 60 Nous contacter

Émissions polluantes : une étude montre la conformité des constructeurs automobile

L’IFP Energie Nouvelle ou IFPEN a publié son étude portant sur l’analyse de modèles automobiles et leurs émissions de gaz polluants. Il en ressort que la majorité des constructeurs respectent les normes d’homologation européennes pour les véhicules essence, diesel et hybride.
voiture pollution

22 modèles de voitures analysés

L’étude de l’IFPEN porte sur l’analyse de 22 modèles automobiles représentatifs de ceux vendus en France. Parmi eux on compte 9 modèles essence, 8 modèles diesel et 5 hybrides dont 1 hybride diesel. 

L’objet de l’étude concerne la consommation de ces différents modèles dans le but d’établir un comparatif des rejets avec ceux annoncés par les constructeurs. L’IFPEN souhaitait en effet évaluer les émissions de polluants en regard de l’entrée en vigueur de la norme Euro 6D-Temp et des normes d’homologation RDE qui s’appuient sur les conditions réelles de circulations.

Les émissions NOx, CO2 et particules fines à la loupe

Concernant les émissions moyennes de NOx, les véhicules essence sont meilleurs élèves que les diesels :

  • 57 mg/km en moyenne pour les véhicules diesel
  • 20 mg/km en moyenne pour les véhicules essence

L’étude note que les émissions sont plus importantes sur les trajets courts, en usage urbain, notamment du fait du fonctionnement à froid des moteurs sur les premiers kilomètres.

Pour ce qui est des émissions de CO2, c’est le diesel cette fois qui se démarque des véhicules essence. Les émissions de CO2 pour l’essence sont 11% supérieures que pour un diesel. Même constat pour le monoxyde de carbone :

  • 434 mg/km d’émissions de monoxyde pour l’essence
  • 83 mg/km pour le diesel

En ce qui concerne les véhicules hybrides, ils émettent en moyenne 12% de moins que les voitures essence.

Enfin, pour les émissions de particules fines, le niveau moyen d’émission de particules d’une taille supérieure à 23 nm est 2,3 fois moins important chez le diesel que chez les essence. L’étude note que le niveau des émissions est très variable en fonction des modèles essence.  

Les constructeurs dans les clous face aux normes 

Avec ces chiffres, les constructeurs automobiles prouvent leur capacité à respecter les normes antipollution en vigueur dans l’Union Européenne. “Les constructeurs disent vrai et c’est prouvé (...), indique Marc Mortureux, directeur général de la PFA. Les résultats montrent combien toutes ces technologies ont progressé et combien elles ont leur place dans la transition énergétique. Nous avons besoin de cette diversité de solutions dans les 10 à 15 ans à venir, au moins."

Le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile) abonde en ce sens : “Cette étude comporte de nombreux éléments de satisfaction - validant notamment la nécessité de continuer à encourager le renouvellement du parc automobile sans opposer les différentes technologies entre elles.”

Il poursuit : “Les progrès opérés par la filière dans les domaines de la protection de l’environnement et de la santé sont particulièrement significatifs au cours des deux dernières décennies, avec une accélération tangible compte tenu de l’arrivée des diesels récents et des véhicules hybrides”

( 0 / 4 )
Comparer
×