Durcissement de la prime à la convertion

vendredi 19 juillet 2019

Durcissement de la prime à la conversion dès le 1er août 2019

Le gouvernement a annoncé officiellement mercredi soir, le 17 juillet, qu’il décidait d’apporter des modifications au dispositif de la prime à la conversion, déjà remodelé au 1er janvier 2019. Cette aide favorisant le remplacement d’un véhicule ancien par un véhicule moins polluant, sera restreinte dès le 1er août.

La prime à la conversion fait partie des aides gouvernementales visant à favoriser le pouvoir d’achat des français. Accordée sous certaines conditions pour acheter une voiture neuve ou d’occasion moins polluante, une grande majorité des ménages pouvait jusqu’ici en bénéficier.

Jusqu’à 5000 euros d’aide pour les ménages les plus modestes

Comme expliqué par Elisabeth Borne, Ministre des Transports et de la Transition Éologique, l’objectif est de recentrer le dispositif sur les ménages les plus modestes. Sont exclus désormais les voitures dont le prix d’achat est supérieur à 60 000 euros.
Le montant de la prime découlera dorénavant du revenu fiscal de référence par part. Il pourra atteindre 5000 euros pour les ménages aux revenus les plus faibles, qui acquièrent un véhicule neuf ou d’occasion, thermique ou électrique, et se séparant d’un véhicule ancien essence ou diesel.

En savoir plus sur le nouveau dispositif

Voiture électrique

Favoriser également l’achat de véhicules “vraiment” plus propres

A partir du 1er août, pour prétendre à la prime à la conversion, il faudra acheter une voiture dont les émissions de CO2 sont inférieures à 117 grammes par kilomètre (contre 122 grammes aujourd’hui). Mais le gros changement du dispositif porte sur les véhicules classés en vignette Crit’air 2. Immatriculés avant le 1 septembre 2019, ces voitures ne seront plus éligibles à l’aide gouvernementale. Le nouveau dispositif exclut donc tous les véhicules diesel immatriculés avant cette date.
Les voitures fonctionnant au superéthanol E85 se verront, quant à elles, favorisées. Le calcul de la prime, pour les véhicules équipés flex-fuel d’origine, repose sur un abattement de 40% sur leurs émissions de CO2.

Des changements estivaux peu appréciés par les professionnels de l’automobile

Le CNPA (Conseil National des Professions de l’Automobile), qui représente les concessionnaires, dénonce « une décision prise sans concertation, au cœur de l’été » et qui « anéantit complètement le dispositif qui permettait d’aider les ménages à acquérir un véhicule moins polluant ». Il demande “en grande urgence” une rencontre avec la Ministre, madame Elisabeth Borne.

Si vous hésitiez encore pour changer votre ancienne voiture, vous aurez compris que le nouveau dispositif de la prime à la conversion réduira fortement le nombre de foyers pouvant en bénéficier. Alors, n’attendez-plus, consultez nos voitures éligibles jusqu’au 31 juillet 2019.

Partager cet article

Twitter Facebook

Ça pourrait aussi vous intéresser

  • En savoir plus

    foire expo fougères 2019
    Le lundi 7 octobre 2019

    Foire Expo de Fougères 2019 : nous...

    Notre équipe de NBA l’Automobile sera présente pour l’édition 2019 de la Foire Expo de...

  • En savoir plus

    trafic jam
    Le jeudi 19 septembre 2019

    Les normes C02 se durcissent pour les...

    Dès 2020, et ce n'est que dans quelques mois, les véhicules neufs vendus en Europe devront...

  • En savoir plus

    Mecanicien atelier mécanique à Fougères
    Le mardi 25 juin 2019

    L’équipe de l’atelier mécanique...

    Depuis début mai de cette année, un nouvel équipier a rejoint la team atelier dont Franck...